Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Senior, une tranche d’âge difficile à définir

Senior, une tranche d’âge difficile à définir

Rédigé par , le 19 novembre 2018 à 12h04

Vous aimez cet article ?
A quel âge devient-on Senior?

A quel âge devient-on Senior?

Moins stigmatisant que d’autres termes, le mot « senior » est désormais utilisé pour qualifier les personnes âgées. Pour autant, déterminer la tranche d’âge correspondante n’est pas aussi simple. A une certaine époque, la réponse était l’âge quand les rides étaient visibles. Actuellement, cela est de moins en moins évident.

Des critères changeants et une perception variable

Il n’existe pas encore de critères fixes pour définir l’âge à partir duquel un individu devient un senior. Selon les catégories du ministère du Travail et de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques, sont considérées comme seniors les personnes entre 55 et 64 ans. En entreprise, le senior désigne pourtant un professionnel avec plus de 15 années d’expérience ou âgé de 45 ans.

Dans le domaine du marketing, les spécialistes qualifient de seniors les personnes âgées de 50 ans et plus. Cette catégorisation s’explique par les changements de mode de vie à l’origine des modifications des besoins. Par contre, dans un contexte médical, la désignation de senior n’est utilisée qu’à partir de 70 ans.

Par ailleurs, la vieillesse est subjective et chacun perçoit son âge différemment. En effet, avec l’allongement de l’espérance de vie et l’amélioration de la qualité de vie, les personnes âgées se sentent vieillir de plus en plus tard. En moyenne, cet âge se situe à 70 ans pour les femmes contre 68 ans pour les hommes.

Une notion pas toujours rattachée à l’âge de l’individu

Nul n’échappe au vieillissement. Le corps humain finit toujours par être marqué par les divers changements qui surviennent avec le temps. Souvent, cela se traduit par une perte de mobilité, des déficits visuels et auditifs ou une fragilisation des capacités cognitives. Ces modifications s’accompagnent parfois de maladies susceptibles d’être handicapantes telles que l’ostéoporose et la cataracte.

Toutefois, le plus important est de ne pas subir ou de dénier la vieillesse. En effet, la capacité d’une personne à créer, prendre du plaisir ou encore se faire une place au milieu des autres ne s’évapore pas avec l’âge. Si le vieillissement physiologique est inéluctable, le temps n’est pas linéaire sur le plan psychique. Il n’est jamais trop tard pour faire des projets.

D’ailleurs, d’après Serge Guérin, sociologue et professeur à l’Inseec Business School, senior n’est qu’un autre terme pour évacuer les mots vieux et vieillards. Plusieurs études ont montré que les gens ne se considèrent comme senior qu’à partir de 70 ans. Ils ne se sentent vieux qu’à 85 ans, mais préfèrent plutôt la qualification d’ainé.

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires