Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Secourisme, 500 000 personnes à former tous les ans

Secourisme, 500 000 personnes à former tous les ans

Rédigé par , le 21 avril 2017 à 12h02

Vous aimez cet article ?
certains gestes simples peuvent sauver des vies.

certains gestes simples peuvent sauver des vies.

A la suite des attentats du 13 novembre 2015, le nombre de personnes prêtes à se former aux premiers secours ne cesse d’augmenter. Connaître ces gestes est fondamental pour sauver des vies et assister les secours. Le rapport Pelloux-Faure préconise de former 500 000 personnes chaque année sur 10 ans. 

Formation obligatoire et prioritaire pour les fonctionnaires

Face aux risques d’attentats de plus en plus accrus, la secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes, Juliette Méadel, a émis le souhait de voir plus de Français en capacité de sauver des vies. Comparée aux autres pays européens, la France est en effet en retard. En Norvège, 95% de la population sont initiés aux gestes de premiers secours.

Le 10 février dernier, la secrétaire d’Etat a ainsi mandaté le Dr Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes, et le colonel Eric Faure, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers, pour identifier les pistes possibles permettant de réaliser cet objectif. Dans leur rapport, ils recommandent notamment d’instaurer un parcours continu de formation dans les programmes d’Education nationale.

Par ailleurs, les deux hommes proposent d’initier dès maintenant la majorité de la population. Pour une meilleure efficacité, ils conseillent en premier lieu la formation obligatoire des 5 millions de fonctionnaires. Ils suggèrent aussi de cibler les métiers les plus exposés comme les mineurs et les professionnels de la route, sans oublier les engagés du service civique.

Prise de conscience sur l’importance des techniques de secours

Le Dr Patrick et le colonel Eric Faure ne sont pas les seuls à avoir constaté cette augmentation exceptionnelle des demandes de formation aux premiers secours après les attentats. La Croix-Rouge a également salué cette démarche citoyenne. Cela constitue une réaction positive. Lors des attaques, avoir fait des garrots ou avoir mis certains blessés en position latérale de sécurité auraient peut-être sauvé plus de victimes.

Dans leur rapport, ils émettent ainsi la proposition d’intégrer le coût des formations au PSC1 ou Prévention et secours civiques niveau 1 dans les rubriques Charges déductibles d’impôt ou Crédit d’impôt. A ce jour, ces formations d’une durée de 7 heures et d’un montant de 60 euros sont exclusivement à la charge du citoyen.

Il est en outre essentiel de renforcer les sessions de 2 heures de gestes qui sauvent. En plus d’être très appréciées par le grand public, celles-ci incitent souvent à suivre des formations plus complètes. Pour Raphaël Saint-Vincent, co-auteur de Vivre avec la menace terroriste, il s’agit de redevenir responsable de soi et des autres.

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media