Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Surmenage, identifier les symptômes et réagir

Surmenage, identifier les symptômes et réagir

Rédigé par , le 17 juillet 2017 à 12h48

Vous aimez cet article ?
Le surmenage doit être pris au sérieux.

Le surmenage doit être pris au sérieux.

N’importe qui peut parfois se sentir fatigué. Néanmoins, le surmenage ne s’installe vraiment qu’à partir du moment où cette fatigue déborde sur d’autres aspects de la vie. Il est important de détecter rapidement les signaux d’alerte pour prévenir des conséquences graves telles que la fatigue générale, la dépression, etc. 

Surmenage, un symbole de performance et de réussite

De nombreuses études ont déjà prouvé que le travail a un effet protecteur sur la santé mentale. Selon la DRESS ou Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, le risque de dépression chez les chômeurs est multiplié par deux comparé aux personnes actives. De même, le taux de suicide chez les inactifs est plus élevé.

Cependant, cet effet protecteur du travail n’est pas sans limites. En effet, un temps de travail excessif augmente le risque de surmenage et par la même occasion, de dépression. Une étude publiée dans la très sérieuse revue scientifique Plos One a démontré que ce risque est doublé chez les personnes travaillant onze heures et plus par jour.

Pourtant, dans notre société actuelle, être débordé est perçu comme valorisant et un véritable signe d’accomplissement. D’après le psychiatre Dominique Servant, Responsable de l’Unité spécialisée sur le stress et l’anxiété au CHU de Lille, le surmenage est considéré par beaucoup comme un antidote à la peur de l’échec et de l’ennui. Cela engendre inévitablement une perte de lucidité.

Surmenage, des signaux d’alerte à prendre au sérieux

Le surmenage est une maladie causée par une exposition prolongée à une fatigue physique, psychologique ou intellectuelle, qui n’offre pas au corps humain la possibilité de récupérer.

Le surmenage est une asthénie distincte de la fatigue occasionnelle, conséquence d’un effort intense. Il est conseillé de ne pas le sous-estimer pour éviter ses effets nocifs sur la qualité de vie quotidienne.

Il existe deux principaux types de surmenage. Le premier est physique, impliquant des actions répétitives de même nature et sollicitant toujours les mêmes groupes musculosquelettiques. Le second est psychologique. Bien plus sournois que le surmenage physique, il est plus difficile à diagnostiquer. Il découle de la monotonie et de la répétitivité d’actions intellectuelles.

En général, deux signaux d’alerte peuvent attirer l’attention. Le premier est un état de tension permanente. Il se traduit par une agitation constante perceptible par l’entourage de l’individu. Le deuxième est la fatigue, accompagnée d’une difficulté de récupération malgré une période de repos. Dès leur apparition, il est préconisé de rompre avec la monotonie, faire une pause et recharger ses batteries.

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media