Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Coeur artificiel : un court-circuit a tué le premier patient « Carmat »

Coeur artificiel : un court-circuit a tué le premier patient « Carmat »

Rédigé par , le 17 mars 2014 à 08h05

Vous aimez cet article ?
Un court-circuit dans le coeur artificiel a provoqué la mort du patient Claude Dany

Un court-circuit dans le coeur artificiel a provoqué la mort du patient Claude Dany

Claude Dany est le premier patient à avoir subi une implantation de cœur artificiel. Sa famille vient tout juste de dévoiler son identité alors que le professeur Alain Carpentier, concepteur du cœur, annonce la raison de la mort du patient le 2 mars dernier : il y a eu un court-circuit.

« À mes yeux il n'a pas donné son corps, il a donné sa vie. Malgré notre chagrin on n'en veut à personne (...), il faut que la recherche continue » a déclaré Isabelle, sa fille. Le 2 mars dernier, le premier patient implanté d’un cœur artificiel a succombé après soixante-quinze jours de greffe. Ce week-end, sa famille révélait son identité : Claude Dany.

Un court-circuit lui a été fatal

Âgé de 76 ans, il souffrait d’une insuffisance cardiaque depuis dix ans et était en phase terminale. Sa famille annonce «c'était son choix, il avait un caractère bien trempé, et on a tous été derrière lui» mais ne voulait pas le laisser dans l’anonymat. Pour elle, c’est lui le héros.

Autre révélation ce week-end, le professeur Carpentier a dévoilé au Journal du Dimanche (JDD) la raison : il y a eu un court-circuit. Il explique alors que « cela a entraîné un arrêt cardiaque identique à celui que peut présenter un cœur naturel pathologique », avant d’ajouter que désormais, «nous cherchons à comprendre d'où vient ce problème électronique et pourquoi».

Après trois semaines de vie très encourageante, son état s’était dégradé depuis une semaine. Il était retourné à l’hôpital, puis en service de réanimation où les complications se multipliaient. Sa femme confie qu’avant il prenait « 23 cachets par jour ». Le professeur explique alors que tout son organisme était fragilisé par cette lutte contre la maladie. « Le corps a ses limites. Avec son passé pathologique, l’organisme (du patient) était comme un vêtement trop usé. Vous le réparez d’un côté, il lâche de l’autre».

Les recherches suspendues à ce jour

Claude Dany, le premier patient au coeur artificielA ce jour, la société Carmat qui finance le projet (un cœur vaut 160 000 euros) a annoncé que le programme pour de nouvelles implantations a été suspendu. Il concerne quatre patients  « au pronostic vital engagé à brève échéance ». Alain Carpentier refuse tout nouveau test tant que les raisons de ce court-circuit resteront méconnues. Il affirme alors que « l’essai continue mais il n’y aura pas de nouvelles implantations tant que la solution au problème n’aura pas été découverte ».

Il explique ensuite, rassuré, que tous les motifs de la mort n’ont pas été établis mais qu’une hypothèse est confirmée: «  la mort n'est pas liée à une complication du malade, ni au principe fondamental de cette prothèse qu'est l'emploi de matériaux biocompatibles pour limiter la formation de caillots et le risque de thrombose».

Cette invention est un réel progrès dans l’histoire de la greffe. Le professeur Carpentier n’a pas travaillé sur le prototype pendant vingt ans pour une simple lubie. Ces implantations servent à pallier au manque de donneurs, et surtout aux contre-indications à la greffe. Par exemple, toute personne âgée de plus de soixante-cinq ans ne peut bénéficier d’une greffe, l’organisme étant jugé trop faible pour une telle opération. C’était le cas de Claude Dany, promoteur du changement pour les maladies cardio-vasculaires qui tuent 180 000 Français par an.  

Vous aimez cet article ?
L'auteur
Clémentine Billé

Bio

Clémentine Billé est rédactrice, spécialisée dans les questions sociétales relatives à la santé.Voir plus

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media