Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Vers le retour de l’alcool dans les stades français

Vers le retour de l’alcool dans les stades français

Rédigé par , le 12 août 2019 à 10h24

Vous aimez cet article ?
La consommation d'alcool est actuellement interdite dans les tribunes des stades Français.

La consommation d'alcool est actuellement interdite dans les tribunes des stades Français.

Le 24 juillet dernier, des députés de la majorité ont déposé une proposition de loi ayant pour objectif de faire de la France une véritable nation sportive à l’aube des Jeux Olympiques de Paris. L’un des articles qui y figurent provoque la colère et l’indignation des associations de santé publique. 

Une atteinte à la loi Evin contre le tabagisme et l’alcoolisme

Depuis 1991, la loi Evin interdit la vente, la distribution et l’introduction d’alcool à l’intérieur des établissements d’activités physiques et sportives. Toutefois, les associations sportives ont droit jusqu’à dix dérogations par saison afin de vendre de l’alcool. Pour ce faire, elles doivent faire une demande auprès du maire et de la préfecture.

Cette proposition de loi, portée par des députés LREM, vise à autoriser la vente d’alcool dans les stades. Agnès Buzyn, actuel ministre de la Santé, a pris position contre les parlementaires en rappelant que l’alcool tue chaque année plus de 40 000 personnes en France. Aussi, il n’est pas indispensable d’inciter davantage à consommer. Plusieurs associations de santé publique n’ont pas tardé à lui emboîter le pas.

L’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie dénonce l’omniprésence du lobby alcoolier qui rogne année après année la loi Evin. Sous prétexte de soutenir le sport, ces députés font le jeu du lobby alcoolier. L’ANPAA tient à leur rappeler que la promotion de l’alcool via les compétitions sportives contribue à banaliser la consommation générale. 

Un article de loi scélérat pour une extension des dérogations

La loi Evin comporte des imperfections. Outre les dix dérogations par saison, l’interdiction de vente d’alcool ne concerne que les supporters en tribune. Maître Pierre Barthélemy, avocat au Barreau de Paris qui travaille avec l’Association de défense et d’assistance juridique des intérêts des supporters, déplore que l’alcool coule à flots dans les loges VIP.

Par ailleurs, la vente d’alcool est très répandue dans les évènements sportifs amateurs. Pour les auteurs de cette proposition de loi, l’argument principal est d’arrêter cette hypocrisie. Or, la question n’est pas d’adapter la loi à la réalité d’une situation, mais plutôt d’empêcher l’aggravation de la consommation d’alcool en renforçant son interdiction dans les grandes manifestations sportives.

D’après le Pr Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer, les parlementaires devraient travailler pour une meilleure application de la loi Evin. Pour cet éminent médecin généticien, la lutte contre l’alcoolisme en France constitue un échec. Le développement de l’alcoolisation festive chez les jeunes par le biais du milieu estudiantin et des évènements sportifs en est une parfaite illustration. 

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media