Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / oeufs contaminés au fipronil, des risques sanitaires limités

oeufs contaminés au fipronil, des risques sanitaires limités

Rédigé par , le 10 août 2017 à 13h01

Vous aimez cet article ?
Contamination d’œufs au fipronil.

Contamination d’œufs au fipronil.

Le scandale des œufs contaminés au fipronil a pris une dimension européenne. Si le ministère de l’Agriculture a estimé que la France n’est pas concernée, cinq établissements de fabrication d’ovoproduits se sont fait livrer une dizaine de lots d’œufs contaminés. Cependant, les risques sanitaires liés à leur consommation sont limités. 

Un insecticide largement utilisé dans les produits vétérinaires

Le fipronil est un composant qui entre dans la préparation de produits phytosanitaires en tant qu’insecticide. Les agriculteurs et les éleveurs s’en servent pour lutter contre les ravageurs de cultures, les puces des animaux familiers ou encore les fourmis et les termites. Depuis 1994, il est couramment utilisé dans les médicaments vétérinaires et les préparations pour l’agriculture et le jardinage.

Théoriquement, l’utilisation du fipronil sur du bétail et des animaux destinés à la production de denrées n’est pas autorisée par les réglementations en vigueur. Cela présente un risque de contamination important. Soluble dans la graisse, le fipronil se retrouve dans les animaux le consommant. Ensuite, cette substance se retrouve dans la viande, le lait de vache, les œufs des poules, etc.

Le scandale des œufs contaminés au fipronil a commencé le 20 juillet dernier. La Belgique est le premier pays à le signaler à l’Union européenne par l’intermédiaire du système d’alerte mis en place en cas de risque sanitaire pour les consommateurs. Les Pays-Bas et l’Allemagne l’ont notifié le 26 et le 31 juillet.

Aucun cas d’intoxication chez l’homme recensé jusqu’à ce jour

Selon Jean-François Narbonne, Professeur émérite en toxicologie alimentaire, il n’existe à ce jour aucun cas d’intoxication au fipronil chez l’homme. De même, Alain Picot, Président de l’Association Toxicologie Chimie, affirme que les rares études disponibles sur ce produit ont été réalisées sur les ouvriers de Bayer, qui fabrique et commercialise le composant. Celles-ci ont tout de même révélé de légers troubles métaboliques.

Le degré de contamination des œufs n’est pas encore clairement établi. D’après les autorités sanitaires belges, le taux maximal de fipronil relevé dans un œuf est de 0,09 mg. Si un enfant de douze mois ne peut consommer qu’un œuf par jour et un adulte sept, il n’y a pas de risque de dépassement de la dose d’ingestion limite recommandée.

Par ailleurs, si cette dose d’ingestion venait à être dépassée, les risques sanitaires sont encore moindres. Celle-ci a été déterminée en tenant compte d’une importante marge de précaution. Chez les insectes, le fipronil restreint sensiblement l’action inhibitrice normale des récepteurs neuronaux auxquels il se fixe. Cela entraine une paralysie, puis la mort. 

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media