Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Implants contraceptifs retrouvés dans l’artère pulmonaire

Implants contraceptifs retrouvés dans l’artère pulmonaire

Rédigé par , le 09 décembre 2019 à 12h04

Vous aimez cet article ?
Si vous suspectez un déplacement de votre implant contraceptif, il convient de consulter au plus vite.

Si vous suspectez un déplacement de votre implant contraceptif, il convient de consulter au plus vite.

Les implants contraceptifs possèdent de nombreux atouts tels que la simplicité et la discrétion combinées à une longue durée d’action. Le vendredi 6 décembre dernier, l’ANSM ou Agence nationale de sécurité du médicament a appelé à la vigilance quant au risque de migration dans les vaisseaux sanguins et le thorax.

Trente cas de migration répertoriés par l’agence sanitaire

Couramment appelés Nexplanon®, les implants contraceptifs sont une méthode contraceptive hormonale. Ils se présentent sous forme d’un bâtonnet cylindrique de 4 cm de longueur et de 2 mm de diamètre, comparable à une tige d’allumette. La pose se fait sous la peau du bras, sous anesthésie locale, et dure quelques minutes. Ils ne se voient pas et ne se sentent pas.

Commercialisés par les laboratoires MSD France depuis mai 2001, les implants contraceptifs offrent une protection pendant 3 ans au maximum. Par contre, il est possible de les retirer dès que la femme le souhaite. Si leur efficacité est avérée et leurs effets secondaires rares, ils sont associés à un risque de migration dans la circulation sanguine.

En 19 ans de commercialisation, seulement 30 cas ont été signalés. Aussi, l’ANSM invite les 200 000 femmes porteuses à vérifier une à deux fois par mois que leurs implants sont toujours en place. Pour ce faire, il suffit d’effectuer une palpation délicate. Dans le cas où le dispositif s’est déplacé, il est indispensable de consulter rapidement.

Des mesures renforcées pour moins de risque de migration

L’ANSM a annoncé l’adoption de mesures renforcées afin de réduire le risque de migration des implants contraceptifs. D’abord, les femmes qui se feront poser un implant recevront une carte patiente complémentaire à la notice au moment de la pose. Elle les aide à repérer au toucher leurs implants et connaître la démarche à suivre en cas de migration.

Par ailleurs, l’agence sanitaire adressera incessamment une lettre aux professionnels de santé pour leur rappeler les risques liés aux implants contraceptifs. En plus de la migration dans la circulation sanguine et la paroi thoracique consécutive à une insertion profonde ou incorrecte, la pose de Nexplanon® peut causer des lésions au niveau de la zone d’insertion. Un nouveau site d’insertion est préconisé.

Enfin, l’agence de sécurité du médicament recommande aux professionnels de santé de bien se former. La formation pratique auprès d’un médecin expérimenté mise en place par MSD France est à privilégier sur la formation en ligne. Si le premier signalement date de 2016, il apparait que le risque de migration reste méconnu des professionnels de santé.

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media