Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Pesticides et non-respect des précautions d’usage

Pesticides et non-respect des précautions d’usage

Rédigé par , le 08 octobre 2019 à 13h53

Vous aimez cet article ?
Malgré les indications sur les emballages, les précautions nécessaires à l'utilisation des pesticides ne sont que rarement respectées.

Malgré les indications sur les emballages, les précautions nécessaires à l'utilisation des pesticides ne sont que rarement respectées.

En France, 75 % de la population utilisent des pesticides pour des raisons variées comme la protection contre les nuisibles, l’élimination des parasites des animaux de compagnie, etc. Malheureusement, les Français ne respectent pas toujours les protections d’usage, selon une étude menée par l’ANSES ou Agence nationale de sécurité sanitaire. 

Une utilisation largement répandue de substances interdites

Baptisée Pesti’home, cette étude a été réalisée en 2014 auprès de 1 507 foyers représentatifs de la population en France métropolitaine. Les résultats montrent un large usage de pesticides dans les ménages français. Durant l’année ayant précédé l’enquête de l’ANSES, 75 % d’entre eux en ont utilisé au moins une fois et 50 % au moins trois fois par an.

L’objectif de cette étude est de disposer de meilleures connaissances concernant le stockage et les usages des pesticides afin de mieux évaluer les risques sanitaires sur les utilisateurs. Ainsi, les produits majoritairement vendus sont les antiparasitaires contre les puces et les tiques pour animaux domestiques. Viennent ensuite les biocides contre les insectes volants et rampants, et les répulsifs corporels.

D’autres enseignements sortent de cette étude. Trois Français sur quatre stockent dans leurs placards des pesticides contenant des produits interdits. Il ne s’agit pas d’acquisition au noir, mais d’un défaut de renouvellement de stock de pesticides. Tandis que la liste des substances prohibées est régulièrement actualisée, les utilisateurs les entreposent plus de dix ans. 

Des recommandations pour une amélioration de la situation

Cette étude menée par l’ANSES permet aussi d’établir le profil des utilisateurs de pesticides les plus fréquents. Ce sont des personnes retraitées qui habitent dans une maison individuelle avec un jardin. Ils ont recours à différents types de produits pour de multiples utilisations. En général, ils ne prêtent pas attention aux précautions d’usage pour prévenir les risques sur leur santé.

Cette négligence se traduit en premier lieu par le peu d’intérêt accordé aux notices pour une utilisation sécurisée des pesticides. Puis, rares sont les utilisateurs qui portent un masque et des gants pour se protéger. En plus de l’entreposage de substances interdites, ils n’hésitent pas à jeter à la poubelle les produits périmés malgré leur danger.

Afin de remédier à cette situation alarmante, l’ANSES a émis des recommandations pour une meilleure prévention. Il est notamment préconisé de se renseigner sur les risques sanitaires et environnementaux sur le site Internet Agir pour bébé. L’agence s’inquiète en particulier pour les femmes enceintes et les bébés. Limiter l’exposition réduit les risques de maladies graves comme les leucémies. 

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media