Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / L'arthroplastie de l'épaule améliorée par Imascap

L'arthroplastie de l'épaule améliorée par Imascap

Rédigé par , le 06 juin 2014 à 17h00

Vous aimez cet article ?
Imascap arthroplastie épaule logiciel planification pré-opératoire

La société Imascap créée en 2009 par l'ingénieur en biomédical Jean Chaoui, a mis sur le marché un logiciel permettant un système de planification et de guidage pour la pose des prothèses de l'épaule. Jean Chaoui a ainsi su répondre avec brillant à la forte demande des praticiens orthopédistes concernant la difficulté et les problèmes rencontrés lors d'une telle opération. 

17 % d'échec de l'arthroplastie sans ce logiciel

Sch?ma explicatif de la structure osseuse de l'?pauleL'arthroplastie consiste en une intervention chirurgicale qui a pour objectif de rétablir la mobilité d'une articulation. C'est une opération complexe et exposée à un haut taux d'échec. L'échec est encore plus fréquent, estimé à 17 %, lorsqu'il s'agit d'une arthroplastie de l'épaule, une des articulations les plus compliquées du corps humain. L'épaule est constituée de l'extrémité de l'os du bras, de la tête de l'humérus et de la cavité située sur l'omoplate. L'intervention consiste à forer le centre de la partie haute de l'humérus afin d'installer une tige métallique sur laquelle viendra se fixer la tête de la prothèse humérale. Deux difficultés sont particulièrement présentes : d'une part la zone d'incision est limitée et de l'autre l'accès aux parties à opérer est compliqué du fait de la localité de l'épaule.

Une planification pré opératoire de guidage

Imascap a mis au point deux solutions innovantes. Le logiciel permet tout d'abord de planifier avant l'opération les gestes que devra réaliser le chirurgien en trois dimensions (3D) par l'utilisation de la navigation guidée par l'image. Cela permet d'évaluer le stock osseux de l'épaule du patient. Le chirurgien rentre les données d'imagerie recueillies par le scanner sur le logiciel. Ensuite, le logiciel simule l'opération en repérant le meilleur point d'entrée pour la tige de la prothèse et l'angle optimal qui sera suivi par le chirurgien lors de la pose. De plus, il est possible grâce au logiciel d'imprimer un viseur en 3D qui sera adapté à la structure osseuse du patient. Ce procédé a des avantages tant qualitatifs que quantitatifs, il assure un guidage simple, automatique et moins invasif, ainsi qu'une plus grande précision.

La deuxième avancée qu'offre ce logiciel est le système de navigation, qui pendant l'opération permet d'assister les gestes du chirurgien en temps réel et visualisable en trois dimension. Le chirurgien pourra ainsi observer avec précision la position et l'orientation de ses instruments et le placement de l'os.

Le logiciel offre le premier procédé permettant de déterminer avec précision le point et l'angle optimales pour forer l'humérus. C'est un produit encore unique à ce jour. Pour ce projet, Jean Chaoui a obtenu le prix « TR35 » du MIT qui récompense les 10 meilleurs projets d'innovation. La technique a déjà été appliquée au CHU de Nice et vient d'être introduite en Australie et Nouvelle-Zélande. Jean Chaoui n'entend cependant pas s'arrêter à ce logiciel, il a fait part de son futur projet de développer des prothèses personnalisées imprimées en 3D pour une plus grande individualisation de l'arthroplastie. 

Vous aimez cet article ?
L'auteur
Céline Le Goff

Céline Le Goff

Rédactrice

Bio

Céline, étudiante en droit, a rejoint le journal pour l'été 2014 en tant que rédactrice. Voir plus

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media