Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Imprimante 3D en médecine : un bébé sauvé d'une grave épilepsie

Imprimante 3D en médecine : un bébé sauvé d'une grave épilepsie

Rédigé par , le 05 septembre 2014 à 17h19

Vous aimez cet article ?
imprimante 3D ; médecine ; avenir ; chirurgie

L'imprimante 3D pourrait bien révolutionner la médecine. Le magazine américain The Verge a ainsi déclaré qu'un bébé de 5 mois avait été sauvé d'une grave crise d'épilepsie grâce aux heures d’entraînement des chirurgiens sur une reproduction de son cerveau. 

Une histoire incroyable

Alors qu'il n'avait que 5 mois, Gabriel a commencé à développer des symptômes inquiétants tels que spasmes et évanouissements. Il s'avère qu'il est victime d'une très grave crise d'épilepsie, contre laquelle les traitements restent impuissants. Les conséquences sur la santé du bébé, physiques et psychologiques, peuvent être très importantes.

Une équipe de médecins de l'hôpital pour enfants de Boston propose alors aux parents du petit Gabriel de pratiquer une hémispherectomie, une opération très lourde, pour le sauver. Elle consiste en effet à déconnecter un des hémisphères du cerveau (en l’occurrence la moitié malade) de l'autre, qui lui est sain.

Au vu de la la difficulté de l'opération et de la précision requise, les chirurgiens ont reproduit un modèle en plastique à l'identique du cerveau de Gabriel, grâce à une imprimante 3D, pour pratiquer l'opération, au préalable, dessus. L'opération, d'une durée de 10 heures, en a été grandement facilité, car même si l'entraînement ne peut pas permettre d'anticiper toutes les complications possibles, les chirurgiens sont tout de même beaucoup plus préparés.

Gabriel, désormais âgé de 18 mois, va beaucoup mieux et ne fait plus de crise.
 

Un avenir prometteur

En effet, depuis le cas de Gabriel, la technique de duplicata en 3D a été depuis utilisée dans pas moins d'une vingtaine d'opérations à Boston. Au yeux du grand public, le lien entre l'impression 3D et la médecine n'a peut être pas beaucoup de sens, mais c'est peut-être un des secteurs où nous pourrions le plus en retirer. La capacité de cette technologie à créer des objet sur mesure est une grande opportunité pour la médecine, qui peut grâce à elle proposer des solutions personnalisées à chaque patient.

«L'impression 3D est un atout pour tout chirurgien, notamment pour les interventions longues. Elle permet de mieux préparer une opération, de gagner du temps et de la précision pour un résultat meilleur pour le patient », déclare le Pr Julien Pauchot, chirurgien dans le service de chirurgie orthopédique du CHU de Besançon. 

                                                                                         L'imprimante 3D ouvre l'avenir de la médecine

Des chirurgiens chinois ont ainsi implanté, il y a quelques jours, une vertèbre imprimée en 3D dans la colonne vertébrale d'un adolescent de 12 ans, atteint d'un cancer des os localisé dans les vertèbres du cou.

Encore plus impressionnants, des chercheurs ont réussi à imprimer en 3D, en septembre dernier, des cellules souches embryonnaires, ouvrant ainsi la voie à la médecine régénératrice et son ultime but : la création d'organes humains entiers et fonctionnels.

La médecine de demain sera donc bien différente de celle que nous connaissons aujourd'hui, même si pour le moment cette médecine de pointe reste très coûteuse, et donc réservée à des cas exceptionnels.

Vous aimez cet article ?
L'auteur
Laure Hanggi

Laure Hanggi

Rédactrice

Bio

Etudiante en histoire passionnée d'actualité en général et notamment des questions de santé moderne, en tant qu'enjeux de société. Voir plus

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media