Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Effet nocebo, l’impact des prix des médicaments

Effet nocebo, l’impact des prix des médicaments

Rédigé par , le 11 octobre 2017 à 15h12

Vous aimez cet article ?
Le prix de certains médicaments peut entraîner un effet nocebo.

Le prix de certains médicaments peut entraîner un effet nocebo.

Du latin « je nuirai », l’effet nocebo désigne l’alter-égo néfaste de l’effet placebo. Il s’agit du phénomène par lequel la prise d’une substance inactive et inoffensive produit des symptômes ou des effets secondaires. Dans les deux cas, le psychisme est mis en cause dans la perception de ces symptômes. 

Médicament sans principe actif mais une douleur réelle

L’effet placebo est bien connu dans le domaine de la médecine. Par la suggestion du médecin et la conviction du patient, un médicament sans principe actif peut s’avérer efficace. Son côté obscur, l’effet nocebo, est par contre peu connu. Il survient lorsque le malade émet des doutes sur l’efficacité d’un traitement. Cela induit une détérioration de son état ou l’apparition d’effets indésirables.

D’après une étude réalisée par la Pr Irène Tracey de l’Université d’Oxford et publiée dans la revue Science Mag, l’effet nocebo n’est pas uniquement dans la tête, il a également un impact physique. Quand un patient affirme ressentir une douleur nocebo, une IRM du cerveau permet d’observer l’activité cérébrale correspondante. Autrement dit, la douleur n’est pas imaginaire mais concrète.

Une autre étude menée par le Pr Fabrizio Benedetti de l’Université de Turin et publiée dans The Journal of Neuroscience explique la survenue de l’effet nocebo par la cholécystokinine. Ce neurotransmetteur permet aux cellules nerveuses de se transmettre des messages. De plus, il transforme l’attente de douleur en perception de douleur véritable.

Renforcement des effets indésirables à la connaissance du prix

Selon toujours le Pr Fabrizio Benedetti, les paramètres commerciaux des médicaments ont de véritables influences sur l’effet nocebo. Une étude réalisée conjointement par des chercheurs du Centre médical universitaire de Hambourg-Eppendorf et des Universités de Cambridge et du Colorado le confirme. Plus un médicament coûte cher, plus les effets secondaires ressentis sont importants.

Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont étudié 49 patients répartis en deux groupes. Ils ont appliqué à l’ensemble des participants deux crèmes identiques sans principe actif, mais censées soigner les démangeaisons. Seuls les noms, les packagings et les prix ont été changés. Au préalable, ils leur ont signifié que la crème est susceptible d’induire une hypersensibilité à la douleur.

Les chercheurs ont constaté que la douleur est deux fois plus importante chez le groupe où le traitement est plus onéreux. Par ailleurs, celle-ci continuait d’augmenter au fur et à mesure que les essais avançaient. A l’opposé, la douleur baissait progressivement dans l’autre groupe. Par ailleurs, les médias ont un fort pouvoir sur l’effet nocebo selon le psychiatre Patrick Lemoine. 

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media