Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Maladies mentales, plus fréquentes et handicapantes

Maladies mentales, plus fréquentes et handicapantes

Rédigé par , le 29 août 2017 à 12h36

Vous aimez cet article ?
Les maladies mentales sont souvent la cause d'isolement.

Les maladies mentales sont souvent la cause d'isolement.

Les maladies mentales figurent parmi les pathologies les plus fréquentes, derrière le cancer et les maladies cardiovasculaires. Les Français sont mal informés sur le sujet même si 25% d’entre eux sont directement concernés. Or, les maladies mentales constitueront la première cause de handicap dans le monde d’ici 2020. 

Des conséquences économiques et sociales considérables

Les maladies mentales regroupent plusieurs types de troubles psychiques tels que les troubles d’anxiété, les troubles affectifs, les troubles obsessionnels-compulsifs et la schizophrénie. Une des idées reçues largement répandues les concernant est qu’elles se situent uniquement dans la tête des malades mais n’existent pas réellement. Ainsi, ces derniers sont souvent stigmatisés dans notre société et leur qualité de vie se détériore progressivement.

A l’heure actuelle, les maladies mentales représentent déjà le principal motif d’invalidité et d’arrêt maladie de longue durée. A long terme, il en résulte l’isolement et la perte d’emploi. Sur le plan économique, cela entraine des situations de précarité extrême conduisant à la vie dans la rue et parfois même, au suicide.

Les maladies mentales engendrent aussi l’exclusion sociale. Selon le Centre américain pour le Contrôle et la Prévention des maladies, moins de 25% des patients affirment être soutenus par leur entourage. Par ailleurs, un sondage réalisé par l’Institut Ipsos avec le Groupe Klesia et la Fondation FondaMental a révélé que 42% des Français continuent encore d’associer à la folie les troubles psychiques.

Des difficultés de réinsertion pour les malades stabilisés

Les maladies mentales affectent environ deux millions de Français à des degrés variables. Si certains souffrent de manière passagère, d’autres le sont plus durablement. Toutefois, plus de 55% de la population estiment être concernés par les troubles psychiques. 84% d’entre eux se sentent mal informés sur les moyens de prévention et leur prise en charge.

Ainsi, près de 70% des Français souhaitent faire un dépistage précoce des maladies mentales une priorité. En effet, le retard de diagnostic, associé à la méconnaissance de ces pathologies, favorisent les complications et les exclusions. Même les patients stabilisés grâce aux traitements médicaux éprouvent des difficultés à se réinsérer, trouver du travail, etc.

Pourtant, de nombreuses études ont établi que recréer du lien social joue un rôle capital dans l’accompagnement des patients. Fort heureusement, il existe des structures non médicalisées comme Clubhouse France pour répondre à cette problématique. L’association comble le vide entre le suivi médical et le retour à la vie active des sujets fragilisés par les maladies mentales. Elle leur redonne le pouvoir d’agir et plus d’autonomie. 

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media