Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Forte augmentation du nombre de cas de syphilis en France

Forte augmentation du nombre de cas de syphilis en France

Rédigé par , le 29 février 2016 à 12h51

Vous aimez cet article ?
Pour se protéger de la Syphilis et des autres infections ou maladies sexuellement transmissibles, le préservatif reste la meilleure solution.

Pour se protéger de la Syphilis et des autres infections ou maladies sexuellement transmissibles, le préservatif reste la meilleure solution.

Egalement connue sous les appellations de vérole ou de grande vérole, la syphilis est une IST ( Infection Sexuellement Transmissible) due à la bactérie Treponema pallidum. Transmise principalement lors de rapports sexuels non protégés, le nombre de cas enregistrés est en forte recrudescence en France. Cette hausse est constante et progressive depuis 2000. 

Une infection bactérienne à ne pas sous-estimer

La syphilis entraîne des lésions de la peau et des muqueuses. Cette infection bactérienne peut toucher de nombreux organes. Sans un traitement approprié selon la phase de la maladie, les symptômes vont en s’aggravant. Le malade présente des atteintes neurologiques, cardiaques, laryngées, digestives, hépatiques, etc. Au stade tertiaire, il souffre de troubles psychiatriques mais n’est plus contagieux.

Le stade primaire de la syphilis est l’incubation silencieuse qui dure en moyenne 3 semaines. Celui-ci est caractérisé par l’apparition de chancre et de ganglions indolores. En l’absence de traitement, le stade secondaire survient entre un et 12 mois après la contamination. Les maux de tête, la fièvre et la fatigue s’ajoutent aux symptômes. Le stade tertiaire est atteint après des mois ou des années silencieuses.

Il n’existe à ce jour aucun vaccin contre la syphilis. Afin de la dépister, le médecin procède à un interrogatoire et des examens cliniques. En fonction du stade de la maladie, il pratique des analyses complémentaires comme l’examen à l’ultramicroscope à fond noir. Celui-ci permet de mettre en évidence les bactéries.

Une maladie à traiter avec sérieux à tous les stades

La syphilis ne fait plus partie des maladies à déclaration obligatoire. Cette infection est traitée par antibiothérapie. La pénicilline G constitue l’antibiotique de référence. En cas de réactions allergiques à la pénicilline G, le médecin prescrit aux malades d’autres antibiotiques telles que les macrolides et les cyclines. Les modalités et la durée du traitement dépendent du stade de la maladie.

Malgré la mise en place d’un système de surveillance et l’efficacité des traitements existants, plusieurs centaines de nouveaux cas sont enregistrées chaque année dans l’Hexagone. D’après les spécialistes, cette situation s’explique en partie par l’arrêt en 2014 de la commercialisation de l’Extencilline par Sanofi. Traitement de référence, celui-ci est remplacé par le Sigmacillina accessible uniquement dans les hôpitaux.

Dans une étude publiée en 2015, le même cas de recrudescence est aussi constaté aux Etats-Unis. Le département de santé du Rhode Island y pointe du doigt les applications et sites de rencontres favorisant la vulgarisation de l’acte sexuel et les comportements irresponsables. Pourtant, l’usage du préservatif reste le meilleur moyen de prévention de la syphilis.

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media