Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Témoignage : Faby Perier se mobilise contre le cancer du sein

Témoignage : Faby Perier se mobilise contre le cancer du sein

Rédigé par , le 12 février 2015 à 10h58

Vous aimez cet article ?
Cancer Sein Témoignages

Détectés à un stade précoce, 90 % des cas de cancers du sein peuvent être guéris. Malheureusement, 11 886 femmes en meurent chaque année. Quand le diagnostic tombe, il y a l’encaissement, le déni puis vient la rage de vaincre et de vivre. Certaines trouvent une échappatoire pour oublier la maladie et surtout pour s’en sortir. C’est le cas de Faby Perier qui s’est réfugiée dans la musique et qui après en avoir réchappée deux fois, donne tout ce qu’elle a pour inviter les gens à se mobiliser face à la maladie. Elle nous raconte son histoire…

« Témoigner, c’est raconter que ça n’arrive pas qu’aux autres. Témoigner, c’est mobiliser. »

« Mon cancer a été un révélateur de vie, une prise de conscience de mon envie de vivre à tout prix, en musique, sur scène, en partage et avec les autres. Une envie d'aller vers les autres en musique et de sensibiliser à la lutte contre le cancer. 

J'ai découvert en avril 2008 que je souffrais d'un cancer du sein, parce que ma compagne a trouvé à  la palpation une petite boule dans mon sein droit. J'ai compris tout de suite que quelque chose de grave arrivait. Je viens de la Ddass et je ne connais de mon histoire, pratiquement rien à l'exception du fait que ma grand-mère biologique est décédée d'un cancer du sein. J'ai donc compris très vite que cette découverte allait changer le cours de ma vie. Il y a eu la peur des examens et l'annonce du tsunami qui allait se produire pour moi et mes enfants. Oui, j'ai eu peur de mourir mais la musique a été ma compagne et m'a aidée à y croire ! Quelque chose de plus fort que tout, quelque chose qui fait que j'y ai toujours cru.

Le jour où j'ai eu confirmation par un spécialiste que je souffrais d'un cancer du sein, le 14 avril, le hasard a fait que je devais aller voir Véronique Sanson en concert, j'ai beaucoup hésité parce que la nouvelle était rude mais la passion a pris le dessus. Je suis donc allée à ce concert, voir Véro sur scène, ça m'a donné envie d'y croire, de me battre. Je suis sortie du concert et j'ai été dîner dans un restaurant juste à côté. Le hasard a fait que la sœur de Véronique Sanson dînait avec l'un de ses choristes. Je suis donc allée la voir et je lui ai raconté en quelques mots ce que je venais d'apprendre, mais aussi l'envie de vivre qui était la mienne, surtout en voyant sa sœur sur scène.

Je me suis promise ce jour-là que si je m'en sortais, je ferai quelque chose pour que la scène vienne aux malades, offrir le divertissement aux personnes qui comme moi se battent contre le cancer.

 Il y a eu les mois de traitements mais j'ai continué d'y croire et surtout j'ai décidé de faire de ma passion, l'écriture et la chanson, ma raison de vivre, un booster pour avancer ! J'ai commencé à écrire des chansons pour un futur album.

Faby Perier chante pour lutter contre le cancer

En octobre 2008, l'oncologue m'apprend que je suis en rémission. Ce jour-là, je crie ma joie dans la rue puis je rentre chez moi et je me dis qu'il faut que je fasse de cette nouvelle quelque chose pour les autres. Je me mets à mon bureau et les mots sortent spontanément et naturellement, je témoigne de ce que j'ai ressenti le jour où la terre s'est écroulée mais aussi mon envie de vivre, l'espoir qui ne m'a pas quitté. Ce texte devient une chanson que je partage sur les réseaux sociaux : cette chanson s'appelle « Ce matin-là ». 

En quelques jours, cette chanson est partagée sur les réseaux sociaux et devient la chanson des autres, la chanson de beaucoup de celles qui ont traversé une épreuve de la vie : le cancer. 

Je me dis alors que je dois donner la parole à tous ces anonymes et cette chanson devient une aventure humaine incroyable puisqu'en quelques jours les anonymes deviennent producteurs et acteurs d'un clip participatif qui fera le buzz quelques semaines plus tard. Des hommes et des femmes viennent de toutes les régions de France pour chanter avec moi sur ce clip qui devient la chanson hymne de beaucoup de ceux qui ont traversé l'épreuve du cancer. Je suis sollicitée par de grosses associations, telles que La ligue contre le cancer, Télévie, et beaucoup d’autres.

Je décide alors de créer avec ma compagne, une Association « Au nom de celles », qui a pour but de créer des événements, des spectacles où les places sont gratuites pour les personnes traversant ou ayant traversé l'épreuve du cancer.

Depuis, « Ce matin-là » m'a fait connaître en France et en Belgique. Maurane, que j'ai rencontrée plusieurs fois, m'a soutenu pendant ces quelques mois où il a fallu que je me batte à nouveau contre une rechute de cancer en mars 2014.

Depuis, je multiplie les concerts, mes albums sont souvent produits par mes fans.

Depuis, Faby se produit sur sc?ne et continue de se mobiliser contre le cancer, en chansons.

Cette rechute de cancer a aussi été un élément booster puisqu’en chantant pour mon association, des professionnels du spectacle ont décidé de me soutenir dans l'aventure d'une comédie musicale qui permettra de sensibiliser à la lutte contre le cancer du sein. 

Le cancer a été pour moi, et à deux reprises, un révélateur de vie. Je ne regrette rien, je sais qu’aujourd'hui je suis quelqu'un de fort, j'accepte aussi mes faiblesses. D'ailleurs, lors de ma rechute du cancer de mars 2014 à juillet 2014, une chaîne de soutien incroyable a eu lieu via les réseaux sociaux et toutes ces personnes m'ont aidé à vivre, m'ont aidé à y croire ! »

Vous aimez cet article ?
L'auteur
Charlotte Canonne

Charlotte Canonne

Rédactrice

Bio

Passionnée de journalisme et de littérature Charlotte a rejoint le journal d'Allo-Médecins en janvier 2015.Voir plus

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media