Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Epidémie de peste à Madagascar, bilan alarmant

Epidémie de peste à Madagascar, bilan alarmant

Rédigé par , le 10 octobre 2017 à 11h01

Vous aimez cet article ?
La peste présente dans la capitale de Madagascar : Antananarivo.

La peste présente dans la capitale de Madagascar : Antananarivo.

Depuis quelques mois, Madagascar fait face à une épidémie de peste, une maladie associée au Moyen-âge mais qui sévit encore dans diverses régions du monde. D’après le dernier bilan publié par le ministère de la Santé malgache, 343 cas ont été rapportés sur les deux derniers mois et le nombre des victimes décédées s’élève à 42.

Maladie curable en cas de prise en charge précoce

La peste est une maladie infectieuse provoquée par la bactérie Yersinia pestis, extrêmement pathogène. Cette zoonose touche surtout les rongeurs et les puces mais affecte l’Homme de manière occasionnelle. Selon un règlement sanitaire international, tous les pays sont tenus de signaler à l’Organisation mondiale de la santé chaque cas déclaré. En Afrique, la République démocratique du Congo et Madagascar représentent 92,3% des cas.

La forme bubonique de la peste est transmise par les morsures de puces infectées. L’individu contaminé présente à proximité des points de morsure des ganglions gonflés de couleur noire. Sans l’administration d’antibiotiques adéquats, la bactérie migre dans les poumons et entraine la mort dans les 48 à 72 heures.

Si la forme bubonique de la maladie ne se transmet pas d’Homme à Homme, la transmission interhumaine est néanmoins possible pour la forme pulmonaire. Elle se fait par voie aérienne lors de l’inhalation de gouttelettes respiratoires infectées. Une prise en charge rapide évite le décès. Par ailleurs, la contamination par la manipulation du corps d’une personne morte de la peste est possible.

Hausse inquiétante des cas graves en milieu urbain

La peste a fait sa première apparition sur la Grande Île en 1898 mais sa progression a toujours été contenue jusqu’en 1980. Au cours de cette période, moins de 50 cas par an sont recensés grâce à l’urbanisation, la création d’assainissements, la dératisation et la désinsectisation avec du DDT. Les victimes se trouvaient essentiellement en milieu rural.

Cependant, la maladie est en nette recrudescence depuis quelques années. Déjà en 2013, 675 cas de contamination et 118 morts ont été enregistrés. Dorénavant, les grandes villes ne sont plus épargnées par la peste. Cette propagation dangereuse en milieu urbain s’explique par les crises politiques successives ayant frappé le pays ces dernières décennies et qui ont fragilisé le système de santé.

Les autorités malgaches ont adopté différentes mesures pour essayer de maitriser l’épidémie. A titre d’exemple, le ministère de l’Education nationale a ordonné la suspension des cours à Antananarivo, Toamasina et Mahajanga. De même, les gares routières ont été désinsectisées et la brigade anti-rats activée. Pour sa part, l’OMS a également fourni 1,2 millions de doses d’antibiotiques. 

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media