Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Infarctus chez la femme, des symptômes encore méconnus

Infarctus chez la femme, des symptômes encore méconnus

Rédigé par , le 07 mars 2019 à 15h05

Vous aimez cet article ?
Les symptômes de l'infarctus sont méconnus des femmes.

Les symptômes de l'infarctus sont méconnus des femmes.

De nos jours, l’infarctus du myocarde reste une cause importante de mortalité. Contrairement aux idées reçues, il ne touche pas uniquement les hommes. Cependant, les symptômes d’une crise cardiaque chez les femmes sont différents et très peu connus du public. Ce qui engendre souvent une identification tardive aux conséquences dramatiques.

Un manque de réactivité à l’origine d’un retard de prise en charge

D’après les statistiques du Réseau européen de cardiologie, 2,1 millions de femmes décèdent chaque année de maladies cardiovasculaires. En France, elles représentent encore la première cause de décès chez la gent féminine. Selon les données nationales du Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès, 19 400 femmes dans l’Hexagone sont hospitalisées tous les ans pour un infarctus du myocarde.

Une étude suisse, publiée dans la revue European Heart Journal : Acute Cardiovascular Care, montre que la crise cardiaque est toujours associée à l’image d’un vieil homme qui se tient la poitrine. Les résultats révèlent que les femmes attendent en moyenne 37 minutes de plus avant d’appeler les secours quand elles font un infarctus du myocarde.

Ce manque de réactivité a pour effet de retarder la prise en charge. Les hommes reçoivent les soins adéquats dans les 192 minutes qui suivent la crise cardiaque contre 215 minutes pour les femmes. Il est essentiel de revasculariser le cœur dans les trois heures. Comme chaque minute est vitale, toute perte de temps est potentiellement fatale.

Des symptômes difficiles à reconnaître pour les patientes et les médecins

Le manque de réactivité des femmes quand elles sont victimes de crise cardiaque s’explique souvent par la méconnaissance des symptômes. Cette difficulté à reconnaître les symptômes ne concerne pas seulement les patientes. Les médecins ont également du mal à les identifier. Pourtant, la rapidité et l’adéquation des premiers soins revêtent une importance capitale pour la survie.

Près de la moitié des femmes âgées de moins de 60 ans ayant fait un infarctus du myocarde n’a pas ressenti les symptômes classiques chez les hommes. Il en est ainsi de la douleur dans la poitrine qui irradie le bras gauche et la mâchoire. Or, les signes avant-coureurs peuvent se manifester un mois avant la crise cardiaque.

Chez les femmes, les principaux signaux d’alerte à ne pas négliger sont un sentiment général de léthargie associé à un essoufflement à l’effort, des vertiges, et un épuisement inhabituel et persistant. A ces symptômes peuvent s’ajouter des sueurs sans raison apparente, des douleurs à l’estomac, etc. Les facteurs de risque tels que l’hypertension et le diabète sont également à surveiller.

Sources :

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media