Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Votre cerveau décide de votre poids

Votre cerveau décide de votre poids

Rédigé par , le 19 avril 2017 à 10h31

Vous aimez cet article ?
La majorité des régimes serait innéficace

La majorité des régimes serait innéficace

Il a été constaté à de nombreuses reprises que suivre un régime pour perdre du poids s’avère inefficace. En plus de ne pas aider à maigrir et à stabiliser le poids, les régimes peuvent avoir des effets indésirables sur la santé. Pour cause, le cerveau déciderait du poids d’un individu. 

80 à 100% des régimes voués à l’échec

Tels sont les résultats des travaux de recherches réalisés par Sandra Aamodt, neurobiologiste de formation et rédactrice scientifique. Après une revue de la littérature scientifique, elle a fait le constat que tous les régimes amincissants sont voués à l’échec. D’après les données les plus optimistes, moins de 20% des personnes ayant suivi un régime arrivent à stabiliser leur poids l’année suivante.

Quinze études à long terme font même état d’un taux proche de 0%. En effet, les kilos perdus sont dans la majorité des cas inférieurs aux kilos repris. Autrement dit, les risques de devenir obèses pour les personnes ayant fait un régime sont plus élevés, encore plus quand leurs poids de départ sont normaux ou proches de la normale.

Pour Sandra Aamodt, cela s’explique par la réaction du cerveau et la modification durable du métabolisme. En premier, le cerveau incite à la prise alimentaire pour reconstituer ses réserves en vue d’une nouvelle restriction. Ensuite, l’organisme continue à fonctionner au ralenti pour économiser ses ressources même si la personne n’est plus au régime.

Poids de référence défini par le cerveau

Autre constat majeur dressé par Sandra Aamodt, même si un individu se fixe un poids idéal, il revient à son cerveau de définir son poids de référence sur la base de ses éléments génétiques et de ses expériences de vie. Au même titre que le corps a besoin d’un minimum de sommeil, le cerveau détermine une fourchette de poids privilégiée.

Il s’agit d’un système de régulation au niveau de l’hypothalamus. Cette zone du cerveau joue un rôle fondamental dans de nombreuses fonctions comportementales telles que la faim. En fonction des signaux sur les stocks de lipides, la glycémie ou encore les apports alimentaires, il régule l’appétit. Par ailleurs, il agit sur le métabolisme et l’énergie nécessaire à l’organisme pour fonctionner.

Concernant le poids de référence, celui-ci est établi dans une fourchette de cinq kilogrammes. Pour les personnes qui pratiquent régulièrement une activité physique et sportive, le poids de référence se situe vers le bas tandis que celui-ci est vers le haut pour les individus sédentaires. Finalement, le cerveau ne défend ainsi qu’un poids stable. 

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media