Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Trop d’antidépresseurs au détriment de la psychothérapie

Trop d’antidépresseurs au détriment de la psychothérapie

Rédigé par , le 10 novembre 2017 à 15h01

Vous aimez cet article ?
Des séances de psychothérapie peuvent être efficaces pour soigner la dépression.

Des séances de psychothérapie peuvent être efficaces pour soigner la dépression.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, entre 4 et 10% de la population mondiale souffre de dépression. Les pays occidentaux restent les plus durement touchés par cette pathologie qui fait partie des principales causes d’incapacité de travail de longue durée. Les deux traitements admis sont les antidépresseurs et les psychothérapies.

Utiliser les antidépresseurs à bon escient

La dépression désigne un état de privation d’énergie qui s’accompagne d’un fléchissement du tonus neuropsychique et d’un ralentissement psychomoteur. La classification de cette maladie se fait suivant son intensité. La dépression mélancolique constitue sa forme la plus grave. Si sa durée est limitée dans le temps, les cas les plus sévères sont associés à un risque important de décès par suicide.

Concernant sa prise en charge, la Haute autorité de santé met en garde contre l’administration automatique d’antidépresseurs et d’antibiotiques. Les recommandations de la HAS à l’endroit des médecins généralistes soulignent la nécessité de recourir uniquement à ces médicaments pour les patients souffrant de dépression sévère. Ces traitements médicamenteux doivent aussi être accompagnés d’une assistance psychologique pour être efficaces.

Par ailleurs, la HAS a constaté un mésusage des antidépresseurs même si le diagnostic de la dépression est posé correctement. Les médecins les prescrivent souvent pour les dépressions légères mais pas assez lors des dépressions sévères. La HAS insiste sur l’importance du suivi pour évaluer l’efficacité du traitement et l’ajuster selon l’évolution de la maladie.

Aider les médecins à affiner le diagnostic

Les symptômes de la dépression sont facilement reconnaissables. Outre la perte d’énergie, les signes les plus courants de la pathologie sont l’humeur dépressive, la perte de concentration, les comportements suicidaires et les troubles du sommeil et de l’appétit. Les médecins doivent s’assurer que ces symptômes sont présents depuis au moins deux semaines et ont entrainé des changements socio-professionnels.

Avant de poser le diagnostic, il est également nécessaire d’éliminer les autres pathologies susceptibles de présenter les mêmes symptômes que la dépression comme l’hypothyroïdie. Les médecins doivent vérifier systématiquement que leurs patients ne consomment pas de produits psychoactifs ou des médicaments ayant les mêmes principes actifs. Enfin, ils sont tenus de s’assurer que ces derniers ne souffrent pas de trouble bipolaire.

Aider les médecins généralistes à diagnostiquer la dépression est indispensable pour une autre raison. D’après la HAS, beaucoup de personnes dépressives ne sont pas identifiées et traitées correctement. Or, les effets néfastes de cette maladie sur leur vie quotidienne sont nombreux comme l’isolement. Sans une prise en charge, le risque de suicide augmente dangereusement. 

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media