Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / La e-santé, un outil supplémentaire contre les addictions

La e-santé, un outil supplémentaire contre les addictions

Rédigé par , le 15 mai 2019 à 10h41

Vous aimez cet article ?
E-santé et prise en charge des addictions.

E-santé et prise en charge des addictions.

A l’heure actuelle, la France figure parmi les pays qui subissent de plein fouet les dommages causés par les addictions. Outre l’alcool, le tabac et les autres drogues, de nouvelles formes de dépendance ont aussi fait leur apparition. Or, le nombre des patients pris en charge est encore très faible.

Des pathologies « honteuses » aux conséquences dramatiques

Selon les statistiques, la France compte 13 millions de fumeurs quotidiens de tabac, 700 000 consommateurs journaliers de cannabis, un million d’alcoolodépendants et trois millions de buveurs problématiques. Chaque année, les ravages de l’usage de produits psychoactifs sont importants avec plus de 120 000 victimes, 30 % des condamnations pour violences, 30 % des accidents mortels sur la route, etc.

L’Etat dépense annuellement quelques 20 milliards d’euros pour la prévention et la prise en charge des addictions. Pourtant, celles-ci progressent et environ 80 % des patients ne trouvent pas de traitement. Il existe un fossé entre les malades souffrant d’addictions et ceux réellement traités pour diverses raisons comme l’insuffisance des structures hospitalières, la difficulté à en parler, etc.

Le rapport « Addictions : la révolution de l’e-santé » préconise un vaste plan de lutte contre les addictions grâce à la e-santé. D’après le Pr Michel Reynaud, président de Fonds Actions Addictions, l’objectif est de permettre aux malades de trouver des personnes empathiques et des soignants capables de leur apporter des réponses.

Des sites internet et des applications au service du grand public

Dans une société où la consommation, voire la surconsommation, de produits psychoactifs licites est normalisée, il est difficile généralement pour les patients d’avouer leurs addictions. Le déploiement de la e-santé, du repérage au traitement des addictions, pourrait révolutionner les prises en charge des conduites addictives compte tenu de l’insuffisance du dispositif de soins par rapport à des besoins grandissants.

Le rapport remis à la MIDELCA ou Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives propose différents niveaux de recommandations. Elles portent entre autres sur l’amélioration de l’information et de la prévention, du repérage des addictions, de la création de réseaux de soins virtuels, et l’intégration de ces réseaux au sein des infrastructures appropriées.

Les auteurs du rapport mettent également en exergue l’importance de l’intelligence artificielle et de la masse de données générées par les applications santé. Elles représentent de véritables opportunités pour réaliser des études cliniques, faire de l’épidémiologie, etc. Ainsi, la mise en place de plateformes communautaires incluant des forums et le développement d’applications devraient constituer une priorité.

Sources : 

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media