Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Linky : quel danger pour la santé des consommateurs ?

Linky : quel danger pour la santé des consommateurs ?

La généralisation du compteur communicant Linky à l'horizon 2021 a été entérinée par les Parlementaires en seconde lecture du projet de loi sur la transition énergétique. 35 millions de foyers français devraient ainsi voir leur vieux compteur remplacé par le boîtier « intelligent » signé ERDF. Un changement important donc, qui soulève cependant des interrogations chez certains Français, s'inquiétant des possibles dangers sanitaires entourant les ondes émises par le compteur.


La future installation dans l'intégralité des foyers français de Linky, le nouveau boitier « connecté » développé par ERDF, a ravivé le débat autour des ondes. Comme tout appareil électrique, le compteur intelligent émet en effet des ondes électromagnétiques, dont l'impact sur la santé des usagers préoccupe certaines associations qui affirment que le boîtier vert anis émettrait des ondes radio cancérogènes. Déjà soulevée à l'Assemblée nationale en juillet 2014 par la député Laurence Abeille, qui s'interrogeait sur « les impacts réels pour les usagers en termes d'émission électromagnétique » de Linky, la question nécessite de plus amples explications.
 

Vous aimez cet article ?


Des ondes électromagnétiques à basse puissance


Première précision pour le moins importante : le boîtier communicant Linky n'émet aucune ondes radio, mais bel et bien des ondes électromagnétiques à basse puissance. Et si les ondes radio peuvent avoir un impact sur la santé, les ondes électromagnétiques basse puissance sont, elles, sans danger pour l'homme tant qu'elles ne dépassent pas un certain seuil de puissance. Le Conseil de l'Europe a ainsi défini la limite à 0,6 V/m.

Ceci signifie que tout appareil électrique émettant un champ électromagnétique dont l'intensité est inférieure à cette limite ne peut être considéré comme dangereux pour la santé. Qu'en est-il donc pour le compteur Linky ? Selon les dernières mesures réalisées, à une distance de 50cm à 1m du compteur électrique, celui-ci émettrait des ondes dont la puissance oscillent entre 0,2 et 0,4 V/m, et serait ainsi sans danger pour la santé des Français. Une conclusion validée par le Conseil d'Etat, le 20 mars 2014, qui a rejeté un recours demandant l'interdiction du compteur pour des raisons sanitaires. « Il ne ressort pas des pièces du dossier que des éléments circonstanciés feraient apparaître, en l'état des connaissances scientifiques, des risques, mêmes incertains, de nature à faire obstacle au déploiement de dispositifs de comptage », a-t-il souligné.

Qu'en est-il des personnes « électro-sensibles » ?


En marge de l'inquiétude provoquée par ses émissions électromagnétiques, Linky est également critiqué pour son utilisation du réseau de téléphonie mobile grand public (GPRS). En d'autres termes, à l'instar des téléphones portables, le compteur électrique intelligent se sert d'antennes relais (GSM) afin de communiquer avec ses différents concentrateurs. Si l'utilisation de Linky ne nécessitera pas l'installation de nouvelles antennes, la technologie est tout de même largement décriée par les personnes se déclarant « électro-sensibles ».

L' « électro-sensibilité » est aujourd'hui considérée comme le mal du XXIème siècle par certains chercheurs. Les symptômes principaux tournent autour d'un sentiment de nausée, de gorge « serrée », de maux de tête et parfois d'insomnie. L' « électro-sensibilité » n'est cependant pas reconnue comme étant une maladie physique par la sphère médicale internationale, qui préfère parler d'une souffrance de nature psychosomatique plutôt que de réelles conséquences à l'exposition aux ondes électromagnétiques.

Pour André Aurengo, chef de service de médecine nucléaire à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière, « il s'agit d'abord d'une maladie de nature psychosomatique dans laquelle on a des troubles qui sont plus psychologiques que réellement physiques. Deuxièmement, je pense que ce trouble est aggravé par un certain nombre d'allégations dans lesquelles on les renforce dans la croyance que les ondes sont directement à l'origine de leur pathologie ».

Pour les adeptes du proverbe « mieux vaut prévenir que guérir », il est simplement conseillé de ne pas passer ses journées la tête à moins de 30 cm du compteur électrique. Même conseil concernant le réfrigérateur, le radioréveil ou encore le téléphone mobile. 

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media