Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
L'intolérance au lactose, c'est grave ?

L'intolérance au lactose, c'est grave ?

On estime à environ 70 % la proportion des adultes touchés par l’intolérance au lactose. Définie comme l'incapacité à digérer le lactose, sucre naturel que contiennent les produits laitiers, l'intolérance au lactose touche les hommes et les femmes de façon égale. Cependant, elle touche davantage certains groupes ethniques (par exemple les asiatiques et les sud-américains) et certaines personnes comme celles nées prématurément. Bien qu’extrêmement gênante en raison des symptômes qu’elle développe, l’intolérance au lactose n’est pas grave ni invalidante en soi malgré quelques complications éventuelles…

Vous aimez cet article ?

Le lactose, qu’est-ce que c’est ?

Le lactose est un sucre que l'on retrouve dans le lait et les produits laitiers. Son assimilation se réalise au niveau de l'intestin grêle grâce à une enzyme digestive : la lactase. En effet, elle scinde le lactose en glucose et en galactose, afin de permettre son absorption. Chez les personnes diagnostiquées comme intolérantes au lactose, l’organisme ne produit pas ou pas assez de lactase ; on parle alors d’alactasie partielle ou totale. Par conséquent, le lactose passe dans l'intestin sans avoir été digéré et sa présence provoque des troubles gastro-intestinaux. La diarrhée, les douleurs abdominales, les flatulences ou les ballonnements qui surviennent après l'ingestion de lactose sont tous des symptômes du syndrome d'intolérance au lactose.

Est-ce grave ?

Dire que l’intolérance est grave ne serait pas entièrement vrai. En effet, cette allergie ne produit aucun dysfonctionnement majeur de l’organisme mais peut parfois être liée – dans le cas d’une intolérance temporaire – à une exposition des parasites intestinaux. Elle peut aussi apparaître après la survenue du syndrome du côlon irritable, de la maladie de Crohn ou de la maladie coeliaque.

Par contre, chez les enfants et les nourrissons, une intolérance de naissance peut-être très difficile à gérer. Effectivement si les parents ne connaissent pas ce mal, ils mettront du temps à déceler un problème, or l’intolérance au lactose chez le nourrisson donne à court terme de fortes diarrhées qui engendrent des déshydratations. Ce phénomène peut être très grave sur un enfant en bas âge.

Bon à savoir

Sur les adultes, l'intolérance au lactose pourrait être un danger à terme dans la mesure où leur régime alimentaire excluant les produits laitiers va les priver de nombreux produits laitiers qui apportent des nutriments essentiels comme le calcium, indispensable en période de croissance chez l'enfant et dans la consolidation osseuse chez l'adulte, chez la femme en particulier. Une solution consiste à corriger cette quantité déficitaire de lactase par un apport en lactase synthétique. De tels compléments sont à prendre une demi-heure avant un repas "à risques" ce qui permettra une digestion normale de produits contenant ou pouvant contenir du lactose.
 

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media