Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro

Thèmes abordés

Mon chiot peut-il rester seul ?

Mon chiot peut-il rester seul ?

Certains chiens aiment beaucoup leurs maîtres… Parfois un peu trop ! Et ils le démontrent parfois d’une façon assez insistante : demandes de caresses, incitation au jeu, tentatives de "rester collé" à son maître en toutes circonstances… Répondre à toutes ces sollicitations peut avoir un effet néfaste sur le comportement de votre chiot qui sera conforté dans un sentiment de dépendance permanente. Pour éviter cela, il est important de respecter quelques règles afin qu’il puisse être serein en votre absence aussi bien le jour que la nuit, pour dormir. Et ce, le plus tôt possible car un tel comportement empire avec l’âge.

Vous aimez cet article ?

Bien gérer son départ

Le point fondamental lorsque vous amenez un chiot chez vous est la gestion de votre départ de la maison. Évitez de ritualiser chacune de vos sorties par des signes évidents et récurrents tels que des caresses, des mots doux ! Les "au revoir", "je reviens vite", "sois sage" ne font, au contraire, que renforcer l’anxiété du chien ! L’arrêt brutal des câlins, caresses et paroles augmente ce sentiment d’abandon.

Pour dédramatiser votre départ, ignorez votre chien pendant trente minutes environ avant la séparation. S’il se met dans vos jambes, envoyez-le dans son panier. De même, lorsque vous rentrez chez vous, ignorez-le aussi trente minutes même si cela vous paraît dur et long ! S’il vient vous faire la fête, demandez-lui d’aller dans son panier. Vous aurez ensuite tout le temps pour lui faire des câlins et jouer avec lui ! Plus votre chien sera sage en votre absence plus ce temps pourra être réduit.

chiot betises

Les caresses et câlins !

Un chiot est en général adopté vers l’âge de trois mois, ce qui a laissé un temps nécessaire à la chienne pour l’éduquer au mieux. Par exemple, vers ses deux mois, elle éloigne progressivement le jeune chiot d’elle afin de lui procurer un sentiment d’autonomie supérieur qui aboutit à l’âge de 4 ou 5 mois.

Lors de son adoption, le chiot crée alors un fort attachement vis-à-vis de son nouveau maître. À votre charge de continuer l’apprentissage de la mère et une règle importante est de ne pas répondre systématiquement à toutes ses demandes de jeux ou de câlins.

Repoussez-le gentiment et n’hésitez pas à l’envoyer dans son panier s’il insiste. Ce dernier doit être placé dans un coin du salon, un lieu duquel il n’observera pas forcément vos allées et venues. Rappelez-le ensuite mais seulement une bonne demi-heure plus tard afin de lui montrer que vous gardez l’initiative !

Notre conseil

Gardez à l’esprit que ces mesures doivent être prises au cours du premier mois. Si vous laissez traîner, vous encourez le risque qu’un sentiment d’anxiété se développe durablement chez le chien qui ne supportera aucune de vos absences. Certains chiens sont même tellement anxieux lorsqu’ils sont seuls qu’ils en deviennent malpropres. Certains vétérinaires recommandent l’utilisation de diffuseurs DAP qui dispersent dans l’air de l’apaisine, une phéromone qui rassure le chien car elle lui rappelle l’odeur habituellement sécrétée par la mère pendant les quelques jours qui suivent la mise-bas. 

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media