Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Beaucoup de patients mentent à leur médecin

Beaucoup de patients mentent à leur médecin

Rédigé par , le 06 décembre 2018 à 10h55

Vous aimez cet article ?
La peur d'être jugé pousse parfois à mentir à son médecin.

La peur d'être jugé pousse parfois à mentir à son médecin.

D’après plusieurs études, des médecins mentent volontairement à leurs patients. Cependant, l’inverse est aussi vrai. Si les médecins le font en pensant agir dans l’intérêt de leurs patients, ces derniers s’y prêtent pour de mauvaises raisons. Pourtant, ce comportement n’est pas sans risque pour leur état de santé.

La peur d’être jugés et de passer pour de mauvais patients

Une équipe de chercheurs en sciences sociales du Collège communautaire de Middlesex dans le Massachusetts a mené une étude sur 4 500 personnes. L’objectif était de mesurer l’ampleur des mensonges des patients lors de leur consultation médicale et de connaître les raisons. Les résultats, publiés dans la revue Jama Medical Education, montrent que 60 à 80 % d’entre eux ont déjà menti à leur médecin.

Les patients mentent principalement sur leur alimentation, la pratique d’activités physiques et le respect de leur traitement. La moitié des personnes enquêtées ne se manifestent pas en cas de désaccord avec leur médecin. D’autres omettent intentionnellement certains éléments tels que le tabac et l’alcool, qui ont des effets délétères sur leur état de santé.

La plupart des individus interrogés justifient leurs mensonges et omissions par la crainte de se faire réprimander. Bon nombre de patients éprouvent en plus le besoin que leur médecin ait une haute opinion d’eux. Ils craignent d’être considérés comme des personnes inaptes à prendre les bonnes décisions.

Des conséquences potentiellement dangereuses pour la santé

La rétention d’informations dans le cadre d’une consultation médicale est susceptible d’avoir des conséquences importantes sur la santé des patients. Le risque est encore plus important en cas de maladie chronique. De même, les mensonges des patients augmentent le risque pour les médecins d’établir un faux diagnostic et diminuent le taux de dépistage de pathologies graves comme les cancers.

Selon les auteurs de l’étude, les médecins ont une part de responsabilité dans l’adoption de ce comportement. Ils ont constaté que la manière dont les professionnels de santé communiquent a une influence sur leurs patients et est susceptible de les amener à se fermer. En effet, ils ont parfois peur de faire perdre leur temps à leur médecin.

Le Dr Jacques Auger, médecin généraliste en Charente-Maritime et spécialiste de la relation médecin-malade, soutient qu’il appartient au praticien de tout mettre en œuvre pour prévenir des malentendus qui pourraient être préjudiciables. La question se pose ainsi sur la nécessité pour les médecins d’acquérir certaines compétences en communication afin de favoriser des échanges transparents avec leurs patients.

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media