Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Le déremboursement de l’homéopathie effectif en 2021

Le déremboursement de l’homéopathie effectif en 2021

Rédigé par , le 11 juillet 2019 à 11h04

Vous aimez cet article ?
L'homéopathie ne sera plus remboursée à partir de 2021.

L'homéopathie ne sera plus remboursée à partir de 2021.

A la demande du ministère de la Santé, la Haute autorité de santé a évalué le bien-fondé du remboursement de l’homéopathie. En l’absence de preuve de son efficacité, la HAS a émis des recommandations pour son déremboursement. Ainsi, l’homéopathie sera déremboursée par la Sécurité sociale à partir de 2021. 

Une « période de transition » avant le déremboursement total

Le débat autour de l’efficacité de l’homéopathie est presque aussi vieux que la thérapeutique elle-même. De nombreuses études scientifiques ont établi son manque d’efficacité. D’ailleurs, les académies de médecine et pharmacie ont réaffirmé leurs positions sur cette pratique et se sont prononcées pour le déremboursement. Aussi, la décision du ministère de la Santé est des plus logiques.

A l’heure actuelle, les remèdes homéopathiques sont remboursés à hauteur de 30 %. Ce taux sera abaissé à 15 % en 2020. Après, le déremboursement de l’homéopathie sera total à partir du 1er janvier 2021. Cette « période de transition » a pour objectif de se laisser le temps de la pédagogie et de permettre aux laboratoires pharmaceutiques de s’organiser.

Agnès Buzyn, ministre de la Santé, adresse ainsi une fin de non-recevoir aux industriels. Elle s’est engagée à se ranger aux recommandations de la HAS. Ces laboratoires pharmaceutiques ont plaidé pour un « moratoire » et un « débat parlementaire » sur le sujet suite à l’avis de la commission de la transparence de la HAS. 

Une décision « impopulaire » aux lourdes conséquences pour Boiron

Malgré l’insuffisance de preuve de l’efficacité de l’homéopathie, les Français sont en majorité favorables à cette solution thérapeutique. A ce titre, le déremboursement des remèdes homéopathiques est une mesure « impopulaire » comme le qualifie Agnès Buzyn, mais l’assume. Pour Boiron, leader mondial du marché, cette décision est « incompréhensible et incohérente » qui prive la population de la liberté de choix.

D’ailleurs, le gouvernement est accusé de vouloir faire des économies avec cette mesure. Le déremboursement de l’homéopathie permettrait d’économiser quelque 127 millions d’euros. Pour leur part, les industriels ont affirmé que cette décision menace 1 300 emplois en France. Ces affirmations sont réfutées en bloc par Agnès Buzyn qui confirme une décision fondée sur la preuve par l’efficacité.

Le déremboursement de l’homéopathie est également susceptible d’avoir une répercussion sur la reconnaissance de cette pratique par les autorités médicales et universitaires. Le Dr Patrick Bouet, président du Conseil national de l’ordre des médecins, a annoncé son souhait d’étudier le maintien ou non du « droit au titre ». 

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media