Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
/ / Vapotage, une maladie mystérieuse frappe les Etats-Unis

Vapotage, une maladie mystérieuse frappe les Etats-Unis

Rédigé par , le 11 septembre 2019 à 09h25

Vous aimez cet article ?
Série d'infections suspectes potentiellement causées par le vapotage.

Série d'infections suspectes potentiellement causées par le vapotage.

Depuis quelques années, la cigarette électronique est considérée comme une alternative saine au tabac classique. Des professionnels de santé militent même pour sa reconnaissance en tant qu’outil d’aide au sevrage tabagique. Toutefois, des études commencent à relever ses dangers. Ces dernières semaines, une maladie pulmonaire mystérieuse frappe les Etats-Unis. 

Un bilan de 450 malades et 5 décès selon les autorités sanitaires

A l’heure actuelle, il est difficile de trancher avec certitude entre l’innocuité et la dangerosité de la cigarette électronique. Présentée comme un remède miracle au tabagisme, elle serait plus dangereuse que la cigarette classique selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Stanford. L’apparition de troubles respiratoires graves chez les vapoteurs aux Etats-Unis semble appuyer cette thèse.

Depuis le mois d’avril, le bilan s’alourdit avec 450 malades et 5 décès. Les autorités sanitaires américaines tirent ainsi la sonnette d’alarme, d’autant plus que les victimes sont des vapoteurs jeunes, en bonne santé dans la majorité des cas. 50 % des malades sont traités dans des unités de soins intensifs pour une détresse respiratoire aigüe.

La cause exacte de ce syndrome pulmonaire grave demeure inconnue. 33 % des malades sont placés sous assistance respiratoire. D’une grande ampleur, le phénomène est répertorié dans 33 Etats. Une enquête approfondie réalisée dans l’Illinois et le Wisconsin a conclu à un foyer inquiétant de maladie, compte tenu de son incidence croissante et de la gravité des atteintes. 

Des macrophages chargés de gouttelettes huileuses dans les poumons

Pour l’heure, le seul dénominateur commun aux 450 cas recensés est le vapotage d’e-liquides contenant du THC ou tetrahydrocannabinol, principe actif du cannabis responsable des effets psychotropes, et de l’huile de vitamine E. Lorsque ces composants sont vaporisés à très haute température et inhalés, ils pourraient endommager les poumons et provoquent des symptômes similaires à ceux d’une pneumonie virale ou bactérienne grave.

Tandis que les autorités sanitaires tentent encore de comprendre l’origine exacte du problème, des médecins cliniciens de l’hôpital de l’université d’Utah semblent l’avoir identifiée, selon le New England Journal of Medecine. Ils ont découvert la présence de macrophages, de grandes cellules immunitaires, chargés de gouttelettes huileuses dans les poumons des malades. Ce qui devrait aider pour le diagnostic.

Scott Aberegg, pneumologue à l’hôpital de l’université d’Utah, explique qu’il est primordial de déterminer si ces macrophages sont spécifiques à la « maladie du vapotage » ou sont aussi présents chez les vapoteurs qui ne présentent pas de symptômes. 

Vous aimez cet article ?
L'auteur
La Rédaction

La Rédaction

Rédacteur

commentaires

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media